Maladie de Newcastle ou pseudo-peste aviaire (MRLC)



Elle concerne toutes les volailles sauf les palmipèdes. On distingue différentes souches :

- les souches avirulentes qui ne provoque ni symptômes ni lésions
- les souches lentogènes et mésogènes : elles sont de faible virulence et ne sont pas soumise à déclaration obligatoire.
- Les souches vélogènes sont soumises aux déclarations obligatoires avec obligation de destruction de toute la bande.


Les symptômes sont des signes nerveux (paralysie des pattes, etc ...) et des troubles respiratoires. Pour une forme suraiguë, la mortalité est importante (90%) et brutale (1-2 j). La forme chronique se traduit par un abattement, un plumage ébouriffé, des oedèmes, une cyanose de la crête et des barbillons. La forme chronique peut être inapparente.

A l’autopsie, on constate des hémorragies au niveau des caeca, des pétéchies et une destruction des papilles du proventricule. Le mode de transmission est essentiellement horizontal, par voie aérienne (transport par le vent possible sur 10 km )

Les animaux malades et leurs sécrétions sont contagieux. La durée d’incubation est de 48 heures et les animaux peuvent être porteurs pendant 2 mois. Les vecteurs de transmission sont l’homme, le chat, les rongeurs, le porc et le chien.

La prophylaxie sanitaire repose sur le contrôle des importations, la sérologie et la virologie. Si un foyer infectieux est déclaré, il y a abattage des animaux, destruction des litières par le feu, une désinfection totale des bâtiments.

En zone indemne, on vaccine uniquement les reproducteurs (vaccins inactivés par injection ou vivants par trempage, eau de boisson ou nébulisation) (sur le poulet de chair : vaccination à 1 jour avec rappel à 15-21 j).


Retour au menu des Maladies Virales
















Actualités

Calendrier des manifestations

Lire Plus...

Partenaires


Flag Counter



©2013-2015 BCDF.